« septembre 2017 »
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
 
Centre Medem (Arbeter-Ring)
Centre Medem (Arbeter-Ring)



Apprendre à vivre sous l’eau

mardi 1er novembre 2016


A voir l’état du monde, il sera bientôt urgent d’apprendre à vivre sous l’eau ou pire sans eau, sans air et sous les bombes !
Un bref panorama planétaire n’est pas pour rassurer. Le régime poutinien instaure une nouvelle guerre froide et soutient les pires régimes dictatoriaux. La Turquie se remet en selle dans le championnat de la meilleure purge et de la plus dangereuse dictature. En Europe, une fraction importante des populations cède aux sirènes des nationalistes d’extrême droite et les droits humains sont bafoués dans tous les continents. L’Arabie saoudite, l’Égypte, la Chine, l’Irak, le Rwanda et Cuba ont été élus pour trois ans, le 28 octobre, au siège du Conseil des droits de l’homme des Nations unies (le « pire conseil des droits de l’homme que nous avons jamais eu », selon Stéphanie David, de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) » ), avec comme maigre consolation, que la Russie, membre permanent du Conseil de sécurité, y ait perdu le droit d’y assister.

Mais, en matière de pire, il serait surprenant qu’on ne puisse faire encore mieux...

Les rodomontades trumpiennes n’ont pas entièrement droit de cité dans les élections françaises (cela ne saurait tarder...), quoique le spectacle hexagonal ne soit guère fameux. Pascal Perrineau viendra en faire l’analyse le 15 novembre et tenter d’esquisser un avenir possible de notre démocratie.
Cette démocratie qu’on voue aux gémonies et dont nous ne mesurons pas bien en France, les chances qu’elle nous offre malgré ses multiples défauts.

En ce qui concerne la mémoire, la culture juive que nous défendons, ou nos engagements citoyens et l’éthique aucune restriction, aucun obstacle ne s’opposent à nos actions.

Nous pouvons, sans crainte, proposer une rencontre sur la Mémoire partagée des Juifs et des Musulmans ou sur l’engagement de la société civile en Israël pour la paix, tout en approfondissant le champ immense de la culture juive dans le midrash de François ARDEVEN, dans l’Université populaire qui propose, par exemple, de découvrir la pensée du philosophe américain Michael WALZER.

La mémoire de la Shoah est évoquée à travers deux documentaires surprenants, celui du prolixe André WAKSMAN et celui de la battante Sophie NAHUM. L’antisémitisme, ce fléau, sera examiné par le regard acéré de Jean-Pierre WINTER.

Les projets du Centre continuent sur leur lancée, avec un effort important dans le domaine des langues notamment avec le recrutement de Roselyne BOURLA, responsable de ce secteur. Et avec un nouveau projet autour de la maison de Brunoy qui demande de l’aide (voir p. 17).

Ce renouvellement des compétences, ce besoin de forces nouvelles, sont ressentis dans toutes nos activités et au sein même du comité d’administration.
Certes, il n’est pas facile de s’intégrer dans des équipes déjà constituées et expérimentées mais votre aide est indispensable et nous ferons tous de grands efforts afin de vous accueillir... Et vous montrer comment se faire pousser des branchies !  

Léopold BRAUNSTEIN
Président du Centre Medem-Arbeter Ring


Informations Légales | Plan du site | Espace privé | Dernière mise à jour le : 19 octobre 2017